Pascale Fortunat


En 1993 Pascale Fortunat lance le magazine “Passions by Excellence”. Un magazine qui atteint une excellente réputation auprès des annonceurs et la communauté internationale tout au long de sa décennie de publication. Avec plus de dix ans d’expérience dans le monde de l’édition, de marketing et de communication, Pascale bifurque naturellement dans le monde de la production d’événements en créant “Passions Productions” où elle produit de grands évènements, des festivals et des collectes de fonds en Europe et aux États-Unis.

Depuis des années elle a monté maints  évènements annuels à Los Angeles  pour la communauté française tels que  “Beaujolais Passions”  et puis cette année en 2012 “Bastille Day Los Angeles”  fête ses 11 ans !  Sous l’ombrelle de Passions Productions Pascale est aussi créatrice du “Lotus Lounge” au Festival de Cannes. Un des espaces les plus tranquilles et sereins à Cannes qui attire et accueille les journalistes du monde entier.

“Passion” , “Excellence”  et “Drive” ou l’envie de toujours aller plus loin et faire mieux … des mots qui résonnent et qui évoquent  à merveille Pascale Fortunat. Dans le tourbillon de toutes ses activités et derniers préparatifs pour la fête nationale du 14 juillet des français ce dimanche à Los Angeles,  Pascale accepte gracieusement cette petite entrevue intime.

Pascale , pouvez-vous nous raconter un peu votre parcours personnel et professionnel?

J’ai grandi à Nice dans le sud de la France où j’ai fait ma prépa HEC et suis ensuite partie à Paris pour faire une école de commerce. Mon diplome en mains, je suis venue m’installer à Los Angeles en suivant mon compagnon de l’époque et n’ai plus bougé depuis. De la Baie des Anges à la Cité des Anges, il n’y avait qu’un pas!

Depuis quelques années j’essaie de partager mon temps entre la France et les Etats-Unis, 2 mois – 2 mois quand c’est possible, au fil des évènements.

Et puis j’ai eu un père Américain et une mère Française donc c’est presque normal que je me trouve bien des deux côtés de l’Atlantique!

J’ai d’abord travaillé dans le secteur de la mode, puis dans celui de l’édition. De fil en aiguille Passions Magazine est né et après 8 ans une reconversion dans le secteur évènementiel pour devenir Passions Productions.

Comment est né “Passions Productions” ?

Lorsque je gérais Passions Magazine, nous avions souvent l’occasion d’organiser des évènements pour le lancement d’une nouvelle édition ou autre, donc la transition s’est faite assez naturellement.

Le magazine Passions était un magazine haut de gamme en distribution gratuite dans hotels 5 etoiles et autres clubs prives. Au bout de 8 ans d’existence, Eastern News, une société de distribution basée sur la côte Est m’avait proposé de m’accompagner pour une distribution en kiosque. C’était évidemment une idée assez alléchante, mais lorsque j’ai réalisé les contraintes liées à cette expansion, j’ai préferé me diriger vers une autre activité. Le métier de l’édition nous vole corps et âmes. Après huit ans, j’ai eu envie de découvrir d’autres horizons. Ce qui me plait avant tout c’est le fait d’apprendre et de découvrir. Lorsque j’ai fait le tour d’un domaine, que je n’ai plus de challenge et me retrouve dans une routine, je perds mon ‘drive’ et ma ‘passion’!

L’évènementiel était une activité que je connaissais déjà un peu et qui me laissait plus de temps libre donc je me suis reconvertie progressivement.

J’aime beaucoup le thème ” Bohême et Troubadours! “ pour le 11ème Bastille Day Los Angeles  2012.  D’où vous est venue l’inspiration?

Merci Guylaine! Un concours de circonstances. L’année dernière nous avions fait un hommage à Charles Trenet et avions commémoré l’anniversaire de sa mort avec “Y’a D’la Joie”. Je cherchais un thème pour cette année qui représente vraiment l’esprit de notre fête… un rassemblement d’artistes de talents mais sans prétention… cette frivolité et nonchalance qui est dans l’air… et puis j’adore Charles Aznavour et “La Bohême”, donc je songeais à ce thème. Par hasard et grâce à Marie Bobin, j’ai retrouvé Axelle — ou de son nom d’artiste ‘Lola Ohlala’ — qui s’était déjà produite en 2007 sur la scène du Bastille Day. Elle était à l’époque danseuse en France et était en tournée avec une troupe cabaret aux USA. Lola Ohlala depuis était restée vivre à LA et avait remonté son propre “Cabaret Versatile”. Je lui ai parlé du thème ‘Bohême” et lui ai proposé de s’occuper de la mise en scène du spectacle de cette année et en parlant de nos artistes, elle a évoqué les ‘troubadours’… “Bohême de France et Troubadours” est né de cette rencontre.

Une journée de votre quotidien?

Rien de bien exceptionnel… Quand je suis à LA: Levée tôt surtout l’été, autour de 6 am, quelques étirements de yoga pour la mise en forme et petit déjeuner dans le jardin. Ensuite à l’attaque des meetings et de la ville jusqu’au soir où je passe mes soirées avec mes amis ou tranquillement à la maison. J’ai mis un frein sur les ‘mondanités’ et me concentre sur l’essentiel: les gens que j’aime et qui partagent ma vie.

Un endroit favori à Los Angeles?

Mon jardin le soir! J’ai la chance de vivre dans un quartier que j’adore sur les collines de West Hollywood avec une vue merveilleuse sur les lumières de la ville. On peut difficilement faire mieux!

Aussi non, comme endroit favori si nous parlons de restaurants j’aime beaucoup Asia de Cuba où je peux aller à pieds car c’est en bas de chez moi; Katsuya car je peux manger leur ‘spicy tuna & crispy rice’ tous les jours matin, midi et soir… je sais, j’exagère!!!… ou encore Little Door et son jardin merveilleux.

Et pour un grand bol d’air frais les plages de Malibu ou les sentiers de randonnées des collines de Santa Monica et des Los Angeles mountains en essayant de ne pas marcher sur un serpent à sonnettes!

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie?

Les personnes qui évoluent autour de moi.

Qu’est-ce qui vous tient très fort à coeur?

De toujours garder le temps de rêver… pour pouvoir créer. De garder le goût d’entreprendre.

Un morceau de musique ou chanson préférée?

SMILE le songtrack de Modern Times, Charlie Chaplin

Votre “pet-peeve” ou ce qui vous agace?

Les faits accomplis, les promesses non tenues et les ‘livres d’excuses’ que l’on me récite parfois!   J’ai de quoi être agacée!

Ce qui vous inspire du bonheur?

Les moments simples entre amis où l’on oublie le temps.

Votre devise personnelle dans la vie?

C’est une devise que j’emprunte pour l’occasion à George Bernard Shaw:

You see things; and you say ‘Why?’ But I dream things that never were; and I say,

‘Why not?”

Merci Pascale!

About these ads
Comments
One Response to “Pascale Fortunat”
Trackbacks
Check out what others are saying...


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 2,232 other followers

%d bloggers like this: